Contenu

Saint-Coulomb, vu par Colette, 1961


« Je veux que vous voyiez Rozven, son anse de mer verte, les rochers compliqués, le petit bois, les arbres neufs et les anciens, la terrasse chaude, les rosiers, ma chambre jaune, et la plage où la marée apporte des trésors, - du corail mauve, des coquilles polies, et parfois des tonneaux d’huile de baleine et de benzine, venus de lointains naufrages. J’ai un perchoir de rocher, entre le ciel et l’eau. On pêche des homards d’un bleu vif, et des crevettes en agate, et des crabes qui ont le dos en velours de laine. Les primevères sont fleuries depuis longtemps, et les violettes et les épines. La chatte bleue et moi, nous ne voulons rentrer que pour manger et dormir. »

Colette, Lettre à Louis de Robert, in : Lettres de la Vagabonde, 1961