Contenu

Introduction

Perceptions et représentations sociales des paysages


La définition des paysages par la Convention Européenne des Paysages [1] met en avant la perception par la population d’une partie de territoire. Aussi l’ensemble des composantes physiques d’un territoire ne constitue pas son paysage ; il est son environnement ou son cadre spatial. Une partie devient paysage dès lors qu’elle est perçue, c’est-à-dire qu’elle fait sens pour celui qui la choisit.
L’individu ressent et interprète ce qui l’entoure en fonction de ses connaissances, de ses expériences et de ses besoins. Ceux-ci émanent en partie du sens commun, c’est-à-dire d’une connaissance courante, élaborée et partagée socialement ; à travers l’éducation, mais aussi la tradition, ou la communication sociale. Aussi, un certain nombre d’éléments de paysages relèvent d’une vision commune à un ou plusieurs groupes sociaux.
Le présent chapitre vise une analyse exhaustive des représentations sociales des paysages de l’Ille-et-Vilaine. Il s’agit de présenter les paysages de l’Ille-et-Vilaine tels qu’ils sont aujourd’hui perçus par ses habitants.
L’analyse sociologique [2] s’appuie sur les données de l’enquête engagée dans le cadre de l’élaboration du présent Atlas des paysages ; émanant d’entretiens semi-directifs auprès d’acteurs des paysages, d’un questionnaire diffusé aux Brétilliens et d’un recueil d’images proposé sur le site du Conseil Général.

[1] Voir les chapitres introductifs « Avant propos » et « La notion de paysage » du présent Atlas des paysages de l’Ille-et-Vilaine

[2] Voir « Une expertise pluridisciplinaire - Analyse des perceptions et représentations sociales des paysages » dans le chapitre « Objectifs et méthode pour l’élaboration de l’Atlas des paysages »