Contenu

Table des illustrations

Chapitre : Une organisation paysagère déterminée par les reliefs



Extrait de : L’Ille-et-Vilaine dans le contexte armoricain
10
La situation de l’Ille-et-Vilaine vers le centre du Massif Armoricain
Cette échelle met en valeur l’unité du Massif Armoricain (par rapport au bassin de Paris à l’est de la carte) mais aussi sa diversité, dont l’Ille-et-Vilaine n’est qu’en partie représentative.
1980 X 1450 | 530.2 ko
 
12
Le relief du département dans le contexte régional (les pointillés correspondent aux limites départementales)
L’Ille-et-Vilaine apparaît en creux entre les différents sommets du Massif Armoricain qui culminent vers 400 m de part et d’autre du département. A environ 60 km de la côte, le centre du bassin de Rennes forme une dépression continentale à moins de 20 m au dessus du niveau de la mer (13 m à Pont-Réan).
1878 X 1481 | 708.9 ko
 
16
L’Ille-et-Vilaine dans le gradient climatique de l’ouest océanique
Cette carte climatique place à l’intérieur de l’Ille-et-Vilaine la limite entre climat océanique « franc » et « altéré ». La continentalité du centre de l’Ille-et-Vilaine est une particularité qui lui confère certains caractères d’un territoire de transition.
Source : D. Joly et alii, 2010, (article consultable en ligne)
2008 X 1060 | 255.4 ko
 
17
La convergence des principaux cours d’eau vers le centre du département
Les cours d’eau semblent converger vers le centre du bassin briovérien, à l’exception de la partie littorale où les fleuves côtiers s’orientent vers le nord.
Source : ign
1267 X 1108 | 535.1 ko
 
18
La convergence du réseau routier principal vers Rennes
Comme le réseau hydrographique, le réseau routier de premier niveau est disposé en étoile autour de Rennes, les exceptions étant surtout littorales.
(Source : d’après ViaMichelin)
1267 X 1108 | 919.6 ko
 
19
Limite de bassin versant Manche / Atlantique
Le Massif Armoricain résulte de divers soulèvements très anciens, mais les reliefs actuels ont été en partie déterminés plus tardivement, lors de l’orogénèse alpine qui a provoqué un basculement de la Bretagne, relevant légèrement le nord et orientant l’écoulement de la majorité des cours d’eau vers le sud. De ce fait la ligne de partage des eaux entre Manche et Atlantique est située au nord du département.
Source : ign
1232 X 993 | 522.9 ko
 
20
L’urbanisation exprimée par la luminosité nocturne
Cette carte de la luminosité nocturne rend bien compte de la particularité rennaise : alors que l’urbanisation de la Bretagne est concentrée dans une bande côtière d’une vingtaine de kilomètres, Rennes est la seule agglomération importante située à distance de la côte, c’est aussi la plus grande.
Source : Avex
2350 X 775 | 412.4 ko
 
21
Carte géologique interprétée
Dans la zone centrale, le bassin de Rennes correspond à des terrains assez homogènes. Au sud, les plissements ont permis l’affleurement en alternance de roches plus variées incluant les grès armoricains résistants. Au nord, parmi une juxtaposition de domaines géologiques différents, les massifs granitiques forment des plateaux surélevés et individualisés.
1172 X 1736 | 2.1 Mo
 
24
Un système de bassins encadrés par des reliefs modestes mais sensibles
Depuis le versant nord du massif de Saint-Broladre, la vue domine la dépression de Pleine-Fougères, refermée en arrière-plan par le massif de Saint-Pierre-de-Plesguen.
2000 X 1043 | 420.8 ko