Contenu

Une organisation paysagère déterminée par les reliefs

Le territoire d’Ille-et-Vilaine correspond à une portion d’entités administratives ou de régions naturelles plus grandes : c’est à la fois une partie de la Bretagne, du Massif Armoricain, de la France, etc.

Comprendre les paysages qui s’y distinguent, c’est d’abord comprendre leur origine, leur évolution, leur place parmi des ensembles plus vastes. Cette partie expose la variété des composantes géographiques présentes en s’attachant à mettre en valeur ce qui conditionne leur existence.

JPEG - 828.6 ko
Les hauteurs des Marches de Bretagne
Depuis les environs du Pertre, le plateau s’élève progressivement vers la limite est du département.
Des frontières départementales peu perceptibles
Malgré une frontière culturelle antique à l’est, le territoire départemental présente peu de limites lisibles
 
L’Ille-et-Vilaine dans le contexte armoricain
Entre « montagnes » bretonnes et normandes, l’Ille-et-Vilaine est constituée de bas plateaux faiblement différenciés d’est en ouest, mais contrastés du nord au sud
 
Le bassin de Rennes et le leitmotiv « briovérien »
Le substrat schisteux d’âge Briovérien, une clef de compréhension complexe
 
Au nord du bassin de Rennes, des reliefs surtout granitiques
Entre le littoral et le bassin de Rennes, les masses de granites organisent les paysages
 
Au sud du bassin de Rennes, des reliefs alignés d’est en ouest
Une succession de plissements et la présence des grès armoricains caractérisent le sud du département
 
Des formes littorales d’exception
La baie du Mont Saint-Michel et la côte d’Emeraude offrent des paysages littoraux contrastés et identifiables