Contenu

Détermination des ensembles et unités de paysages

La partie « Comprendre les paysages » présente les paysages, leurs représentations et leurs perceptions à l’échelle départementale. Cette analyse permet de déterminer les entités paysagères qui sont ensuite décrites dans la présente partie de l’atlas intitulée « Les unités de paysages ».
JPEG - 713.4 ko
Vue vers le nord-est, depuis les Collines de Bécherel
L’unité des Vallons de Saint-Thual apparaît en contrebas et le versant du massif de Saint-Pierre-de-Plesguen, plus boisé, forme l’horizon. Les reliefs et la variété des composantes et de leur agencement sont les premiers critères de détermination des unités de paysages.

Le processus de définition des unités de paysages est effectué en deux temps.

Un premier découpage est réalisé à partir des données disponibles et d’une première visite de terrain. Puis, le travail de terrain approfondi permet de préciser les limites initiales.

La confrontation des différentes sources fait apparaître 4 ensembles de paysages départementaux comprenant chacun plusieurs unités de paysage. En complément, la liaison navigable composée par la Vilaine, l’Ille, le canal d’Ille et Rance et la Rance forme un parcours paysager qui traverse le département en recoupant les ensembles précédemment définis et en concentrant de nombreux motifs paysagers. Cet axe marinier, promu comme unité paysagère traversante, a conduit à redécouper les unités initiales [1].

Finalement le découpage retenu définit 5 ensembles départementaux et 29 unités :

- Le littoral d’Ille-et-Vilaine : 5 unités
La présence de la mer est bien sûr le dénominateur commun des unités de paysages côtières. Mais les côtes d’Ille-et-Vilaine présentent une grande diversité et des caractères exceptionnels.

La Côte d’Émeraude du Frémur à la Rance
La Vallée de la Rance maritime
Saint-Malo et le Clos-Poulet
La Mer et l’estran du Mont-Saint-Michel
Les Marais de Dol

- Les collines et bassins de la Rance aux Marches de Bretagne : 12 unités
Entre la côte et le bassin de Rennes, les massifs, tabulaires ou plissés, alternent avec les dépressions dont ils forment l’horizon. Les ambiances, surtout rurales, varient aussi entre unités de plateaux, encore bocagères et les unités de plaines, plus ouvertes.

La Vallée du Couesnon de Saint-Marc à Pontorson
Le Massif de Saint-Broladre
Le Bassin de Pleine-Fougères
Le Massif de Saint-Pierre-de-Plesguen
Le Bassin de Combourg
Les Vallons de Saint-Thual
Les Collines de Bécherel
Le Plateau du Coglais
Les Hauteurs des Marches de Bretagne
Le Bassin de Fougères
Les Collines de Saint-Aubin-d’Aubigné
Le Plateau de Vitré

- Le Bassin de Rennes : 3 unités
La vaste dépression qui occupe le centre du département accueille l’agglomération rennaise, qui s’insère entre les deux grandes plaines agricoles situées de part et d’autre, vers l’est et l’ouest.

Rennes et ses environs
La Plaine de Janzé - La Guerche-de-Bretagne
Les Plaines du Meu et de la Flume

- Les Plissements du sud du bassin de Rennes : 6 unités
Au sud de Rennes, les reliefs reprennent de l’ampleur sous l’influence de failles et de plissements orientés est-ouest qui forment une succession de crêtes et de sillons. Les unités s’y individualisent selon l’ampleur des reliefs et la présence de certaines composantes telles que les forêts.

Le Massif de Paimpont-Brocéliande
Les Collines de Guichen
Les Crêtes de Bain-de-Bretagne
Le Bassin de Lieuron-Pipriac
Le Bassin de la Noë Blanche
Les Crêtes de Saint-Just

- Les unités traversantes des vallées naviguées : 3 unités
Recoupant la plupart des reliefs du département plutôt orientés est-ouest, la Vilaine, l’Ille et le canal de jonction avec la Rance apportent une intensité paysagère aux territoires qu’ils traversent.

Le canal d’Ille et Rance, de Rennes à la Rance
La Vallée de la Vilaine de Rennes à Langon
La Vallée de la Vilaine de Langon à Redon

[1] Afin de se conformer aux méthodes préconisées pour les atlas de paysages, les unités ne sont jamais disjointes.